Réformer

  • API : /re.fɔr.me/
  • SAMPA : /re.fOr.me/

Verbe

réformer transitif
  1. Rétablir dans l’ancienne forme; donner une meilleure forme à une chose; la corriger, la rectifier, soit en ajoutant, soit en retranchant.
    Réformer un ordre religieux, réformer un monastère.
    réformer la justice, la police, les lois, les mœurs.
    réformer le calendrier.
    Des gens gui veulent réformer l’état, réformer le genre humain.
    réformer un jugement.
  2. Il signifie aussi Corriger, changer en bien, en mieux.
    réformer sa vie.
    réformer son caractère.
    Il promet toujours de se réformer.
    Quand il aura acquis de l’expérience à ses dépens, il se réformera.
  3. Il signifie encore Retrancher ce qui est nuisible ou en excès.
    réformer les abus.
    réformer les superfluités.
    réformer le luxe.
    réformer son train, sa dépense, sa maison, Diminuer son train, réduire sa dépense.
    réformer un officier, Lui retirer son emploi, mais en lui conservant une partie de sa solde.
    réformer un soldat, Le reconnaître impropre au service, en lui donnant, ou non, une pension.
    Ce soldat, grand blessé de guerre, a été réformé avec pension.
    réformer des chevaux, Les retirer du service auquel ils étaient affectés, comme n’y étant plus propres.
    On dit par analogie :
    réformer le matériel.
    réformer des effets de petit ou de grand équipement.
réformé
  1. s’emploie adjectivement.
    Des chevaux réformés. Substantivement,
    Un réformé, Un soldat qui a été réformé.
    La religion réformée, le culte réformé, Le protestantisme.
    On a dit autrefois :
    La religion prétendue réformée. Substantivement,
    Les réformés, Ceux qui suivent cette religion.
réformé
  1. s’emploie aussi comme nom et se dit des Religieux qui suivent la réforme établie dans l’ordre auquel ils appartiennent; par opposition aux Religieux qui n’ont point reçu cette réforme et qu’on appelle Religieux de la commune observance, ou anciens.

Voir aussi