Caractère

  • API : /ka.rak.tɛr/
  • SAMPA : /ka.rak.tEr/

Nom commun

caractère masculin
  1. Empreinte, marque; figure tracée sur une surface quelconque avec une plume, un burin, un ciseau, ou de quelque autre manière, et à laquelle on attribue une certaine signification. Il se dit particulièrement des lettres et autres figures dont on se sert dans l’écriture ou dans l’impression.
    Gros caractère.
    Petit caractère.
    caractère lisible.
    Cet ouvrage est imprimé en beaux caractères.
    caractère romain.
    caractère italique.
    Caractères gothiques, grecs, arabes, sanscrits, hiéroglyphiques, cunéiformes, etc.
    Caractères symboliques.
    Les anciens imprimaient sur le front des criminels et des esclaves certains caractères.
    Nous ne pûmes déchiffrer les caractères de cette inscription.
  2. Il se dit également des types dont se servent les imprimeurs.
    Caractères neufs.
    Caractères d’imprimerie.
    Graver, fondre des caractères.
    Graveur, fondeur en caractères. On le dit aussi de l’Ensemble des types de même grosseur ou force de corps.
    Ce caractère n’a pas encore servi.
    Ce caractère est bon, est mauvais.
    caractère usé.
    La force de corps, l’œil d’un caractère.
    Caractères algébriques, caractères astronomiques, Caractères dont les algébristes et les astronomes se servent.
    On appelle également
    Caractères les signes dont les chimistes se servent pour représenter en abrégé les substances qu’ils emploient dans leurs opérations.
  3. (Figuré),
    Ces enseignements se sont gravés dans son esprit en caractères ineffaçables.
    caractère sacré.
    Cette mission n’avait pas de caractère officiel. En termes de Théologie,
    Le baptême, la confirmation et l’ordre sont des sacrements qui impriment un caractère ineffaçable.
    Il n’a point caractère pour agir, il parle sans caractère, se dit de Quelqu’un qui n’a point de mission, d’autorité, ni de pouvoir pour faire ou dire quelque chose.
  4. Il se prend aussi pour Ce qui distingue une personne des autres à l’égard des mœurs, de l’âme.
    Cet homme a un étrange caractère.
    Soutenir, ne pas démentir son caractère.
    Montrer un grand, un beau, un noble caractère.
    Force, vigueur de caractère.
    Faiblesse de caractère.
    Trait de caractère.
    caractère doux, gai, sérieux, sournois, triste, vindicatif, perfide, etc.
    Il y a des caractères difficiles à dompter.
    leurs caractères ne peuvent s’accorder.
    Le poète dramatique doit saisir, tracer, développer habilement les caractères.
    Garder, soutenir, diversifier les caractères.
    Faire sentir l’opposition des caractères.
    Comédie de caractère. On le dit aussi, dans un sens analogue, du Tour d’esprit, de la qualité bonne ou mauvaise qui distingue un peuple des autres.
    Le caractère de cette nation est la légèreté, la fierté, etc.
  5. Absolument,
    Avoir, montrer du caractère, Avoir, montrer de la force d’âme, de la fermeté.
    Il a montré, dans cette occasion, beaucoup de caractère. On dit, dans un sens analogue,
    C’est un homme à caractère; et, dans le sens opposé,
    N’avoir pas de caractère, être sans caractère, manquer de caractère.
    Sortir de son caractère se dit souvent d’une Personne ordinairement calme qui perd patience et s’emporte.
    Vous me faites sortir de mon caractère.
    Les Caractères de, etc., Titre de certains ouvrages qui ont pour objet la peinture des caractères, des mœurs.
    Les "
    Caractères "
    de Théophraste, de La Bruyère.
  6. Il peut signifier aussi Expression, air expressif, personnel, original.
    Il y a du caractère, il n’y a point de caractère dans sa physionomie. Dans ce sens il se dit plus souvent en parlant de Figures peintes ou sculptées.
    Cette tête a un grand caractère, est d’un grand caractère.
    Un beau caractère de tête. On le dit, par extension, de l’Expression musicale.
    Cette ouverture n’a point de caractère.
    Danse de caractère, Danse qui consiste principalement en attitudes expressives et originales.
  7. Il se dit encore, en général, de Ce qui est le propre d’une chose, de ce qui la distingue.
    La fierté est le caractère de sa physionomie.
    Cet édifice a le caractère qui convient à sa destination.
    La simplicité est le caractère de son style.
    L’éloquence de Bourdaloue a un tout autre caractère que celle de Massillon.
    Cet écrit porte un caractère d’authenticité.
    Imprimer, donner à une chose son véritable caractère.
    Les passions ont, chacune, leur caractère particulier.
    Cette action porte le caractère d’une atroce perfidie; elle en a tous les caractères.
    L’affaire a pris un caractère de gravité exceptionnelle.
    Le caractère ou
    les caractères d’une maladie, d’une affection.
  8. Il désigne particulièrement, dans les sciences naturelles et surtout en termes de Botanique, Certaines marques essentielles qui distinguent une substance, une plante, un animal de tout autre.
    Dire quels sont les caractères d’une plante, d’un insecte.
    Caractères constants.
    Caractères variables.
    caractère générique, Celui qui convient à tout un genre.
    caractère spécifique, Celui qui convient à une espèce.

Voir aussi